Logo Institut audiovisuel de Monaco

news

07 March 2016

"Annie Hall" : Les anecdotes

Nos petites anecdotes, relatives au film "Annie Hall" que nous vous proposons ce 8 mars 2016, à 20h30 au théâtre des Variétés, dans le cadre de nos "Mardis du Cinéma" 

  • Ce qui frappe dans "Annie Hall", c’est son aspect autobiographique, qui s’enrichit d’une passionnante mise en abyme : Woody Allen raconte ses amours tumultueuses avec l’actrice Diane Keaton - de son vrai nom Diane Hall surnommée « Annie », à travers une fiction cinématographique dans laquelle son alter ego monte précisément une pièce de théâtre sur ses déboires sentimentaux avec Annie Hall.
  • La première scène d’Annie Hall débute par un monologue dans lequel Woody Allen s’adresse directement au spectateur. Cette scène, très proche du one man show, genre dans lequel le réalisateur a excellé durant de nombreuses années, semble être une sorte de passerelle entre ses précédents films, burlesques, et la suite de sa carrière, faite de films plus profonds.
  • Bien que très drôle, "Annie Hall" n’est que le constat d’une histoire d’amour ratée entre deux êtres que finalement tout sépare. L’utilisation constante de flashback ne fait que renforcer cette impression d’état des lieux, le retour en arrière final qui nous remémore des scènes du film, accentue cet aspect et donne au tout un aspect nostalgique.
  • "Annie Hall" est aussi une critique acerbe du monde de la télévision et du cinéma : alors qu’à New-York les personnages parlent de Federico Fellini et vont voir "Le Chagrin et la pitié", à Los Angeles les cinémas diffusent des films d’horreur de série B et l'on y tourne des sitcoms avec des rires enregistrés. Chose assez paradoxale quand on sait combien les films de Woody Allen, et particulièrement "Annie Hall", ont inspiré de nombreuses sitcoms américaines comme "Friends" ou "Seinfeld".

© 2012/2018 - Institut audiovisuel de Monaco - Monaco Channel