Logo Institut audiovisuel de Monaco

news

Bellissima
09 January 2017

"Bellissima" : les anecdotes

Nous profitons des anecdotes du film "Bellissima" de Luschino Visconti, projeté le mardi 10 janvier à 20h30, pour vous présenter nos vœux les plus sincères pour cette année 2017.

- Au début du film, dans un studio de radio, un chœur de femmes dans lequel se détache la figure d’Anna Magnani, interprète un air triomphal de L’Elixir d’amour de Donizetti, dont le mot-thème longuement répété est « ...Bellissima ! » qui donne au film son titre.
- « Le vrai sujet du film c’est Anna Magnani » a souvent déclaré Luchino Visconti. Le cinéaste cherchait depuis plusieurs années à diriger l’actrice qui venait de s’illustrer dans Mademoiselle Vendredi de Vittorio de Sica (1941). Elle n’était pas disponible pour Ossessione (1942), comme il le souhaitait, parce qu’elle attendait un enfant. C’est finalement en 1951 que le cinéaste lui proposa d’interpréter Maddalena Cecconi dans Bellissima, un rôle qui semble lui avoir été écrit sur mesure, à partir d’un sujet de Cesare Zavattini.

- L’héroïne de « Bellissima  » veut à tout prix présenter sa fille à un concours où doit être élue, en vue d’un film, « la piu bella mabina di Roma ». On aimerait savoir comment Visconti a procédé pour choisir et diriger la petite fille, car le film montre justement une délicate et cruelle séance de casting aux studios Cineccita. Le rôle du cinéaste qui auditionne les candidates est d’ailleurs interprété de façon amusante par Alessandro Blasetti, cinéaste qui participa à la naissance du courant néo-réaliste.
- Plus qu’à la dénonciation de la cruauté du milieu du cinéma, c’est à une description à la fois concrète et allégorique de l’Italie tout entière que Visconti s’attache dans « Bellissima  », une Italie qui a du mal à se relever de la guerre, mais qui reste droite et fière à l’image du personnage qu’incarne Anna Magnani.

© 2012/2018 - Institut audiovisuel de Monaco - Monaco Channel